COMPAGNIE BURLOCO THÉÂTRE
(Mérignac, 33)

LE PAPILLON ET LA LUMIÈRE
de Patrick Chamoiseau

Présentation du projet :

À la nuit tombée, les papillons tourbillonnent autour des lampadaires, et, le plus souvent, s’y brûlent... Un jeune papillon fringant dialogue avec un ancien aux ailes intactes. Le jeune sent bien qu'une expérience fondamentale lui échappe : il ne connaît pas la lumière. Il s'en ouvre aux vieux papillon dont il attend les réponses à ses questions. Et si la véritable lumière ne se trouvait pas là où on l’attend ?

Le texte est publié aux éditions Philippe Rey (2011) / Folio (2013).

Le conte poétique et philosophique de Patrick Chamoiseau est ici incarné par une comédienne/conteuse accompagnée d’un musicien au soubassophone. La direction d'acteurs tournée vers une grande corporalité est au service de la pensée qui se développe au fur et à mesure du parcours initiatique du jeune papillon, comme une rencontre de la pensée et du corps.
Le spectacle pourrait s'intituler "Aux frontières de l'impossible"... Les papillons cherchent à connaître la lumière sans perdre la vie, les hommes rêvent - et réalisent parfois - l'impossible... et le soubassophone joue des mélodies. Cet énorme instrument à vent paraît tout à fait inattendu si l'on pense à la légèreté des papillons et pourtant, sa présence sur scène est intimement liée au sens de l'oeuvre.

Malicieux et profond, le texte aborde des questions universelles en s'inspirant de plusieurs traditions (conte soufi, dialogue socratique...). Il est en même temps en résonance très forte avec notre monde contemporain et avec le théâtre lui-même, par ses thématiques et par son dispositif.

L’équipe :
Nadine Perez, adaptation et jeu
Jean-Marie Broucaret, mise en scène

Benjamin Hautin, création musicale
Jean-François Hautin, création lumière

La compagnie Burloco Théâtre, sous la direction artistique de Nadine Perez, a présenté huit spectacles alternant improvisation et écriture autour de l’art du clown. A partir de 2000, elle entame un compagnonnage artistique avec Luis Sepúlveda dont elle adapte au théâtre quatre œuvres dont Le vieux qui lisait des romans d'amour.

Soutiens au fonctionnement de la compagnie : Conseil Départemental de la Gironde, Mairie de Mérignac. Aide à la résidence : Théâtre des Chimères.

Résidence du 16 au 27 septembre 2019. Sortie de résidence le 27 septembre à 19h entrée libre sur réservation ici
Création du spectacle les 21 et 22 mars 2020 aux découvertes.