affiche-phedre

« Elles s’appelaient Phèdre » d’après Jean Racine.

Écriture et mise en jeu : Jean-Marie Broucaret
Avec : Sophie Bancon et Catherine Mouriec
Assistant : Patxi Uzcudun
Régie technique : Pantxoa Claverie
Costumes et accessoires : Sophie Bancon

Avec “Elles s’appelaient Phèdre”, il ne s’agit pas de monter “Phèdre” mais de raconter “Phèdre”. En faisant alterner des parties contées et les scènes jouées du “Phèdre” de Racine, en passant de la prose à l’alexandrin, de la relation directe au public au quatrième mur, il s’agit de questionner, à partir de ce que nous sommes, notre relation à cette œuvre et plus largement au théâtre.

Les deux comédiennes jouent, ici, tous les rôles. Ce choix de deux actrices pour interpréter huit personnages, de sexes et d’âges différents, est guidé par la volonté de réaliser un spectacle sur la passion amoureuse, sous les multiples formes qu’elle prend dans la pièce.
Quel rapport entretenons-nous aujourd’hui avec cette violence passionnelle ? Et avec le désir nié, rejeté, bafoué ou partagé ? Dialogue entre le XVIIème et le XXIème siècle, mais également entre un mythe antique grec fondateur et notre modernité.
Donner à voir la trace que cette œuvre majeure laisse aujourd’hui en nous.

Création – Vendredi 14 mars 2014