Et pourtant je m'élève

Lecture - spectacle autour de la violence faite aux femmes et de la discrimination.

Trois comédiens, deux femmes et un homme, portent la parole d’auteurs d’hier et d’aujourd’hui sur ce sujet, jamais éteint, toujours brûlant. D’une histoire à une autre, entre musiques et projections vidéo résonnent tantôt des discours, des chroniques, tantôt extraits de théâtre, de romans ou d’essai. Ce sont des paroles sur des actes pour faire agir, réagir, des paroles multiples comme des éclats, que l’on porte tous avec conviction, émotion, avec humour.

Le Théâtre des Chimères, depuis toujours, aime à travers les spectacles, interroger notre humanité, questionner ses failles et ses forces et faire entendre des auteurs aux écritures diverses et singulières.
Pour cette lecture-spectacle, à l’initiative du Centre d’information sur les droits des femmes et des Familles 64 (CIDFF) et créée dans le cadre de la Semaine de la Diversité de Bayonne en novembre 2018, trois comédiens, deux femmes et un homme, portent la parole d’auteurs d’hier et d’aujourd’hui sur la violence faite aux femmes et la discrimination, sujet jamais éteint, toujours brûlant.

D’après les textes de :
Maya Angelou, Andrée Chedid, Léonore Confino, Virginie Despentes, Victor Hugo, Henrik Ibsen, Patrick Kermann, Léonora Miano, François Morel et Voltaire.

Avec : Claire Grimbert, Catherine Mouriec, Patxi Uzcudun,
Conception et mise en jeu : Catherine Mouriec.

Dossier Diffusion :
DossierLecture