Compagnie de théâtre et Salle de spectacles à Biarritz
mercredi juillet 17th 2019

ACTUS JUIN - Un mois de juin actif. Dernière ligne droite pour nos ateliers théâtre qui présenteront leurs spectacles dans le cadre du festival Faim de travaux à partir du 8 et 9 juin à Hendaye et Capbreton, du 26 au 28 juin à Biarritz Colisée et les 2 et 3 juillet à Anglet Quintaou. Et les 1 et 2 juin nous accueillons aux découvertes le Théâtre Regards et son nouveau spectacle Marie Tudor. Pour ceux qui n'ont pas encore vu Antigone, à corps perdus, vous pourrez le découvrir à Hasparren dans le cadre du festival En Création de La Fabrique Affamée, mardi 11 juin à 20h00.

Archives

Mascaret, dérives amoureuses

lect20133

Photo Guy Labadens

Photos de la lecture du 30 août 2013 lors du Festival des Chantiers de Blaye et de l’Estuaire.

Une extraordinaire histoire d’amour entre un simple d’esprit et une jeune femme, ingénieur nucléaire, sert de toile de fond à une plongée sensible et questionnante au coeur de l’humanité. Dans un décor figurant l’espace lyrique de l’estuaire et du ciel mélangés, comme sur un poétique écran de cinéma, les images et les mots donnent corps à ce conte contemporain. C’est le 30 août que nous présenterons un premier état du montage de la pièce lors du festival des Chantiers de Blaye et de l’Estuaire.Il restera alors encore quelques mois de travail pour parachever le texte et mettre la touche finale au spectacle qui verra le jour en 2014.

Lect2013

Photo Guy Labadens

Petit rappel sur la naissance du projet :
Jean-François Prévand, le directeur du festival girondin « Les chantiers de Blaye et de l’Estuaire » aime associer des équipes artistiques et des auteurs. Lorsqu’il nous a proposé de présenter un projet dans ce sens, nous avons immédiatement pensé à un(e) auteur(e) et à un sujet. L’auteur(e), ce sera Dominique Paquet, avec laquelle nous collaborons depuis plusieurs années et avons de longue date l’envie d’une création commune. Le thème, le simple d’esprit, nous le travaillons déjà, à l’écart des regards, depuis deux ans.
La dimension très attirante du projet est sa durée. Nous avons trois saisons pour arriver au spectacle, en une maturation progressive, l’écriture du texte évoluant à l’écoute des propositions du jeu sur le plateau et le jeu lui-même se transformant sous l’effet des nouveaux apports de l’auteur. Ce sera enfin pour nous l’occasion de regrouper professionnels et amateurs. Nous envisageons, en effet, de joindre à un noyau d’acteurs professionnels des amateurs choisis sur le terrain, à l’issue d’ateliers largement ouverts, pour compléter et élargir la distribution.